L'Enquête Nationale FICHIER AMEPI

5 octobre 2017

Participez à l’enquête nationale FICHIER AMEPI/JDA

LE FICHIER AMEPI lance une grande enquête nationale en partenariat avec le Journal de l’Agence. Renvoyez-nous vite la carte T insérée dans le dernier numéro du JDA ou répondez en ligne.

photo : AMEPI LogoNew-15cmB

FICHIER AMEPI lance, en partenariat avec Le Journal de l’Agence, une enquête auprès des professionnels de l’immobilier. L’objectif ? Connaître leurs pratiques en matière  de mandats exclusifs, analyser leurs préoccupations, ainsi que leur stratégie à moyen et long terme.Répondez vite en ligne.

« Nous nous sommes aperçu qu’il y avait encore une réelle méconnaissance du FICHIER AMEPI, observe Philippe Godet, son Directeur Exécutif. Seul, 1 agent immobilier sur 2 nous connaît. Quand on sait qu’il y a près de 30 000 agents immobiliers en France, cela en fait beaucoup ! Parmi ceux qui nous connaissent, 30% pensent, à tort, qu’il faut être parrainé, payer un droit d’entrée… Il y a aussi de nombreux  professionnels qui ont entendu parler de l’AMEPI mais qui ne savent pas comment fonctionne ce système de partage de l’exclusivité.»

Informer les agents immobiliers sur les atouts du FICHIER AMEPI

Créée en 2004 à l’initiative de tous les grands réseaux commerciaux et des trois syndicats de la profession (FNAIM, SNPI et UNIS), le FICHIER AMEPI a longtemps fait le choix de peu communiquer. Depuis deux ans, la stratégie a changé. L’objectif de l’association aujourd’hui ? Promouvoir les avantages de l’outil FICHIER AMEPI auprès des agents immobiliers. « Nous allons dans l’avenir multiplier les actions, comme cette enquête nationale, à destination des agents immobiliers pour pouvoir les informer, un par un, reprend Philippe Godet. L’outil FICHIER AMEPI permet aux agents immobiliers d’avoir un chiffre d’affaires additionnel de 84 000 €. Quand on sait que le CA moyen d’une agence est de 300 000 €, le FICHIER AMEPI apporte donc 30 % de CA additionnel

Comprendre comment les professionnels traitent l’exclusivité

Cette enquête devrait également permettre au FICHIER AMEPI de faire le point sur la manière dont les agents immobiliers traitent l’exclusivité. Cherchent-ils à rentrer des mandats exclusifs ? Les partagent-ils ? Utilisent-ils le MLS (Multiple Listing Services) comme dans tous les pays outre-Atlantique et en Europe où tout le monde travaille en exclusivité ? Si le FICHIER AMEPI tient à en savoir plus, c’est que la France est un des rares pays hybrides (avec le mandat simple et l’exclusif) dans lequel aussi peu d’agents immobiliers partagent leurs mandats exclusifs. En effet, si les grands réseaux ont la culture de l’exclusivité, ce n’est pas le cas de tous les indépendants. « C’est une aberration : si on veut servir les consommateurs, qu’ils soient vendeurs et acquéreurs, il faut partager l’information, la rendre fluide et rapide, poursuit Philippe Godet. Le problème, c’est que de nombreux agents immobiliers refusent de partager leurs exclusivités, soit par peur, par choix (parce qu’ils ne veulent pas travailler avec telle ou telle agence, pour garder la commission pour eux…). Mais les agents immobiliers qui restent seuls dans leur coin, isolés, se privent de business. Ils ne peuvent pas donner d’informations à leurs clients car ils en ont moins, de ce fait, ils sont plus fragiles. »

Profiter de la base de biens vendus pour faciliter vos estimations

La data est l’or noir du XXIe siècle. C’est bien pour cette raison que le FICHIER AMEPI présente un autre avantage puisqu’il est un vrai collecteur de données. Le FICHIER AMEPI possède une base de biens vendus auquel chaque agent immobilier adhérent peut avoir accès. Ces données peuvent l’aider à réaliser ses estimations au juste prix et de façon objective. N’hésitez plus : pour rejoindre le FICHIER AMEPI, il faut s’acquitter d’une cotisation annuelle pour la première agence de 1350 € HT et de 600 € HT pour chaque succursale.