ENSEMBLE, REINVENTONS LE MARCHÉ IMMOBILIER DE DEMAIN

Le FICHIER AMEPI est une association ouverte à tous les agents immobiliers, qu’ils soient ou non membres d’un réseau commercial et/ou d’un syndicat professionnel.

Les agences immobilières sont elles encore dans les codes des millennials ?

FICHIER AMEPI / Actu  / Les agences immobilières sont elles encore dans les codes des millennials ?

Les agences immobilières sont elles encore dans les codes des millennials ?

Cette génération représente 16 millions de la population française, il faut les intéresser, s’intéresser à leur comportement et adapter le métier aux usages

Elle était appelée « génération Y », elle est désormais nommée «Millennials » (à ne pas confondre avec ceux nés entre 1977 et 1983 catalogués « Xennials », contraction entre génération X et Millennials).

Cette génération née entre le début des années 80 et le milieu des années 90 est la première génération à avoir grandi avec Internet et la première à incarner la culture de l’immédiateté, de la spontanéité, de l’insaisissabilité pour les marques qui tentent de les comprendre en les étudiant scrupuleusement pour mieux leur vendre.

En effet, cette génération représente 16 millions de la population françaises et demain, en 2030, 75% des actifs !

Et qui dit actifs, dit projet immobilier.

Mais qui sont-ils, d’où viennent-il et quel est leur réseau ?

Au-delà des fantasmes et des concepts marketings qui en font des leviers de communication, ce sont avant tout des enfants de parents qui ont économisé pour s’acheter un bien immobilier, financer des études ou soutenir leur projet.

La différence ? En réalité peu… Les nouvelles technologies qui ne sont plus si nouvelles ont des points communs avec les « révolutions» connues par leurs parents : passer de MSN à Facebook Messenger, du Minitel au smartphone, de la carte téléphonique à la carte sim… Ils ont toujours besoin d’échanger. Ils le font juste différemment et attendent de la symétrie de la part de leurs aînés et des marques avec lesquelles ils sont connectés.

Sont-ils « hyper-connectés » et doit-on l’être ?

Oui et non. Ils multiplient les canaux et réseaux et à chaque canal son usage. Pour autant, ils consomment Internet au détriment de la télévision qui n’est plus l’objet de partage en famille le dimanche soir…

75% des Millennials utilisent chaque jour leur téléphone mobile. Ce dernier représente 27% de leur consommation médias et multimédias quotidienne selon une étude Médiamétrie de mai 2017. Et ils multiplient les devices, selon là où ils se trouvent. Et parfois 3 en même temps (TV, smartphone et tablette).

Habitué au World Wide Web, ils sont habitués à avoir tout, tout de suite mais ils sont conscients de ceux à quoi ils sont exposés. Ce qui les rend méfiants sur la publicité qu’ils « bloquent » sur leurs PC, à la qualité de l’information qui leur est proposée, aux recommandations qu’ils regardent avant d’acheter, à la surabondance de services qu’ils peuvent comparer, à la recommandation de leurs amis comme meilleurs alliés.

Ultra-connectés certes, mais bien plus à la recherche de valeurs et d’éthique. L’humain est l’enjeu de demain !

Comment être dans les usages de cette population ? comment attirer des clients qui ont grandi avec le digital et qui le connaissent mieux que nous ?

Pour séduire et conserver ces consommateurs d’aujourd’hui et de demain, le marché doit s’adapter en proposant toujours plus de services. Il doit être en adéquation avec leurs attentes et leurs usages. Les acteurs de l’immobilier doivent prendre soin de leur marché, sous peine de le laisser aller à d’autre comme l’ont fait les Taxis avec Uber et les hôteliers avec AirBnB.

Comment être certain de créer de la valeur et de les accompagner dans leurs projets ?

En s’adaptant à leur code, à leur rythme, à leur façon de chercher de l’information et surtout en valorisant le contact humain. C’est là que l‘agent immobilier peut faire la différence. Non pas en donnant tout sur Internet en self-service pour laisser les consommateurs s’organiser seuls : en créant de la valeur et en justifiant son rôle de conseil et d’expert.

Le Fichier Amepi est une des solutions, sans doute la plus efficace et la moins coûteuse.

Factuellement être membre permet de :

  • Protéger son portefeuille : signer en mandat exclusif permet de maitriser la commercialisation ;
  • Disposer d’un inventaire plus large : offrir une éventail de biens conjointement avec ses confrères ;
  • Avoir accès à des DATAS : les tarifs à jour en temps réel, en hyperlocal avec 6 mois d’avance sur les baromètres.

Et de nombreux autres avantages techniques et concurrentiels permettent de faire croître le chiffre d’affaires des agences et de la protéger des concurrences des pure players. Mais le vrai levier c’est qu’il est maintenant possible de fidéliser un client, d’être certain de pouvoir l’accompagner dans tous ses projets immobiliers !

Et même si la technologie impacte massivement le secteur (l’usage grandissant de la réalité augmentée, la géolocalisation à l’adresse exacte, la DATA, l’intelligence artificielle et bien d’autres révolutions) elle ne remplacera pas le contact et l’accompagnement des agents immobiliers s’ils arrivent à créer de la valeur et à conserver deux avantages concurrentiels forts : la maitrise du mandat et la fidélité des clients. Cela change la relation et construit un lien entre l’agent immobilier et les vendeurs ou les recherchant.

Grace au Fichier Amepi on peut fidéliser sa clientèle dans un métier qui ne le permettait pas, les Millennials sont des clients qui viennent dès aujourd’hui dans les agences et qui reviendront demain. Le publicitaire David Ogilvy disait “Le consommateur n’est pas idiot. C’est votre femme.” C’est toujours vrai et il faut penser que c’est maintenant aussi vos enfants et que ces consommateurs qui entrent dans les agences doivent y trouver de la valeur et de l’honnêteté intellectuelle et servicielle. En conclusion peu importe le nom des générations, vous êtes dans la même immédiateté. Il faut s’adapter aux lieux, aux usages, à la relation.

C’est la clé.

Pas de commentaires
Publier un commentaire